29. juin 2018
Temps de lecture
6 min
Thumbnail
Annemarie Straumann
Ancienne responsable de la communication EspaceSuisse
Le développement vers l’intérieur est important pour qu’il reste des espaces non construits.

Pour de nombreuses personnes, «l’aménagement du territoire» n’est pas un domaine tangible. Je travaille à EspaceSuisse, l’Association pour l’aménagement du territoire. Mes amis me demandent souvent ce qu’est l’aménagement du territoire. Cette question taraude tant les universitaires que les praticiens. Ma réponse est la suivante: Il s’agit de la façon dont on organise le milieu bâti - villes et villages – et les transports. Il s’agit de savoir où l’on construit et pourquoi.

Planification invisible, conséquences visibles

Les conséquences de l'aménagement du territoire - ou d’un mauvais aménagement du territoire - sont apparentes: espaces routiers peu attrayants, maisons individuelles monotones, paysages morcelés.  Ces conséquences ont certainement poussé le peuple suisse a accepté la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) en 2013. Le «territoire suisse» a été construit et mité outre mesure depuis les années 1960. Les aménagistes ne sont pas seuls responsables de ce phénomène. L'architecture, le développement démographique et de nombreux autres facteurs y ont également contribué. L’aménagement du territoire est chargé de canaliser de manière stratégique et concrète ce qui sera un jour – relativement lointain - réalisé.

Les terres cultivables disparaissent sous les surfaces habitables
Caption
Développer vers l'intérieur, cela signifie: ne pas simplement transformer les terres cultivables en terrains à bâtir (Photo: A. Straumann)

La lenteur des processus de planification est certainement une des raisons pour lesquelles l’aménagement du territoire parait si abstrait. Une seconde raison est la difficulté de communiquer au sujet de quelque chose d’abstrait. Comment expliquer ce qui n’existe pas encore, mais qui est peut-être déjà planifié? Une troisième raison est la terminologie utilisée. Par exemple: lorsque les aménagistes parlent d’«outils», il ne s’agit pas de pelles ou de bêches mais de procédures, processus et dispositions légales.

Mieux comprendre l’aménagement du territoire grâce à la réalité augmentée

Les architectes travaillent déjà avec des modèles 3D. Ce n’est pas encore le cas des aménagistes communaux, dont la majorité continue à travailler sur des plans bidimensionnels. Heureusement, la numérisation apportera de nouveaux «outils», qui faciliteront la communication. Le présent site est un de ces outils qui, grâce à des photos, des textes explicatifs et ultérieurement des vidéos, aspire à rendre tangible l’aménagement du territoire et plus particulièrement le développement vers l’intérieur.

Les aménagistes pourront bientôt utiliser la réalité augmentée afin de superposer l’aménagement planifié au paysage existant. Tous seront alors en mesure de visualiser le futur tel qu’il est planifié. En outre, les aménagistes pourront utiliser des donnés pour prévoir les flux de personnes et les modèles de déplacement individuels, cela sera utile pour définir l’affectation la plus adaptée d’un lieu. La meilleure affectation est celle qui correspond à la demande et qui s’intègre dans son environnement naturel.

augmented reality
Caption
Les méthodes utilisées pour aménager l'intérieur des maisons pourraient bientôt aussi servir pour aménager le territoire: il s'agit de la réalité augmentée ("augmented reality").

densipedia.ch, le Wikipédia du développement vers l’intérieur

Il faut désormais planifier le «développement de l’urbanisation à l’intérieur du milieu bâti» ou, plus simplement, le «développement vers l'intérieur». Mais c’est quoi, «développer vers l’intérieur» ? Et quels sont les écueils d’un développement vers l’intérieur ? Densipedia.ch est une plateforme de partage de connaissances et de discussions. 

Le développement vers l’intérieur tend à une utilisation efficace des surfaces déjà bâties. Le but étant d’empêcher une extension presque incontrôlable de la zone à bâtir. Une telle extension consomme non seulement du terrain, elle coûte aussi énormément aux communes.

Planifier la densité au bon endroit, pas partout

Le développement vers l’intérieur n’est pas facile, il souffre de beaucoup de préjugés. S’entasser est mauvais. Densifier détériore la qualité d’un lieu. Cependant l’attractivité actuelle des villes suisses prouve le contraire. La densité y est amusante, colorée, diversifiée et recherchée. La densité suisse est aussi très différente de celle de Tokyo. En règle générale, de multiples utilisations dans un petit espace, rendent ce dernier plus animé. («Wo es dicht ist, tanzt der Bär!»). Les qualités d’une ville dense sont recherchées, développer vers l’intérieur permet de les offrir. Néanmoins : il ne s’agit pas de densifier partout. Il faut le faire à l’échelle aux endroits qui s’y prêtent.

Zürich, Frau Gerolds Garten Restaurant an den Geleisen
Densité rime avec diversité. Restaurant au bord de la voie ferrée, à Zürich West. (Photo: A. Straumann)

Densipedia.ch explique et illustre le développement vers l’intérieur. Des exemples issus de communes y sont présentés. Ces exemples ne sont pas parfaits; on peut toujours trouver des défauts. Mais ils sont suffisamment bons pour donner une impulsion à d’autres communes. Ce sont des exemples concrets qui ont déjà abouti, même si ce n’est qu’un aboutissement partiel telle qu’une planification directrice.

Dans ce «blog Densité», les aménagistes partageront leurs expériences et montreront ce que le développement vers l’intérieur est à leurs yeux.

Dans la catégorie «Connaissances et outils», nous nous efforcerons de rendre le développement vers l’intérieur compréhensible aux personnes sans expériences en aménagement. Les conseillers communaux sont particulièrement ciblés car ils doivent, à leur tour, expliquer des projets d’aménagement à la population.

Pour moi, le développement vers l’intérieur est une préoccupation réelle et d’importance. Aux bons endroits, la densité est souhaitable. Elle est nécessaire à la conservation d’espaces libres.

2 Comments

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Meyrat Francis 1 année 6 mois

La commun mixte de Rossemaison (2842,Jura) densifie vers l'intérieur avec un plan spécial sur le Copas de sel ainsi qu'une expérience de densification sur une parcelle de 1950m2 dans la zone villa par une démolition d'une villa et la construction de 2 villas dos à dos.
C'est une mise en pratique du dévellopement à l'intérieur du milieu bâti.
Meilleurs messages.

Daniel Laubscher 1 année 1 mois

Wir unterstützen die Gemeinden der Region Bern-Mittelland bei der qualitätsvollen Umsetzung der planungsrechtlichen Vorgaben des Raumplanungsgesetzes und des Kantonalen Richtplans. Vorab müssen wir die Gemeinden dazu motivieren, die Innenentwicklung als Chance zu sehen und bestehende «Verdichtungsängste» abbauen. Es gilt dabei auch die Bevölkerung und die Gemeinwesen von Betroffenen zu Beteiligten zu machen. Wie wir dabei gleichzeitig die Baukultur stärken wollen, zeigt das Projekt «Innenentwicklung – Potenziale aktivieren! auf. Ein erster Zwischenbericht über die «lessons learned» kann auf unserer Homepage heruntergeladen werden.
https://www.bernmittelland.ch/de/themen/raumplanung/projekte/innenentwi…