La friche Warmbächli anime le quartier Holligenn

La friche Warmbächli à Berne, selon l'association Warmbächli la «plus belle friche en pierre de la ville», a été ramenée à la vie. En 2015, la ville a démantelé l'ancienne usine d'incinération des déchets et libéré la zone pour une affectation transitoire. Par la suite, l'association a organisé et coordonné des activités et des événements sur la friche en 2016-2018. L'affectation transitoire a été un succès total : de nombreux projets ont enrichi la vie de quartier de Holligen. Et en plus, elle a duré plus longtemps que prévu : L'affectation transitoire a été prolongée deux fois. Trois ans sont devenus cinq.

Les bâtiments du quartier de Holligen à Berne sont considérés comme désuets. D'autre part, ils offrent un espace de vie abordable, dont bénéficient de nombreux étudiants, étrangers et familles à petit budget. Mais les signes annoncent un changement : la ville de Berne, propriétaire du site voisin de Warmbächli, a fait démanteler l'usine d'incinération des déchets inutilisés qui s'y trouvait. Cela a déclenché le processus de densification.

La friche de Warmbächli était un lieu d'ouverture. Un code simple régissait la coexistence. Photo : zVg, Association Warmbächli

Les retards entraînent la création de l'association

Tout d'abord, la ville a fait débarrasser le site des terres contaminées. Elle avait l'intention de donner la parcelle à six coopératives en droit de superficie. Puis des retards considérables ont bloqué le processus de planification. Afin d'activer la friche inutilisée dans l'intervalle, la ville a chargé le travail de quartier de l'association Berner Gemeinwesenarbeit d'initier une affectation transitoire à but non lucratif de cette «blessure dans le quartier». Après plusieurs ateliers avec les parties intéressées, une association de soutien a été créée. En 2015, l'association de la friche Warmbächli a conclu un contrat de prêt d'utilité pour le site avec le groupe de pilotage administratif interne spécialement fondé. L'association a coordonné les usages et événements intermédiaires sur la friche jusqu'à la cessation de ses activités avec la fin de la friche en septembre 2020. L'association comptait environ 70 membres.

Données clé de l'affectation transitoire Warmbächli

  • Adresse: Warmbächliweg 2, 3008 Berne
  • Propriétaire: Ville de Berne
  • Administration: autogéré, contrat de prêt d'utilité avec Immobilien Stadt Bern
  • Situation: situé à la périphérie du district, à environ 17 km à vol d'oiseau de la gare centrale. (carte)
  • Surface du site: env. 10’000 m2 (depuis 2018 réduit à env. 6500 m2)
  • Surface utile: idem
  • Structure: espaces ouverts avec conteneurs et structures de véhicules
  • Affectation antérieure: usine d'incinération des déchets
  • Affectations transitoires: culture, socioculture, gastronomie, Urban Gardening
  • Durée: 2016–2018, ensuite plusieurs prolongations jusqu'en septembre 2020
  • Transformation: coopérative d'habitation
  • Particulier: Transfert du concept au futur parc de quartier "Vor_Park".
  • Début de l'affectation transitoire: initiative des comités de quartier

L'idée de l'association de parrainage était d'offrir un espace pour les projets et les idées sur les friches sous la devise «Du quartier pour le quartier». Ils devaient améliorer la qualité de vie dans le quartier et donner un nouveau visage au quartier de Warmbächli. Pour y parvenir, il a fallu partir de zéro, ce qui a nécessité un esprit pionnier, beaucoup de passion et un engagement volontaire. Tout cela n'a pas pris beaucoup de temps. De nombreuses personnes intéressées se sont manifestées pour profiter des opportunités offertes par la fosse d'excavation profonde avec ses grandes flaques d'eau, l'enceinte murée et ses niches inspirantes.

Caption
L'espace vide a servi de source d'inspiration pour de nombreuses nouvelles idées. Photo : zVg, Association Warmbächli
Caption
Le bar de l'arrêt de bus dans le conteneur converti est devenu le lieu central le week-end et pendant les événements. Photo : zVg, Association Warmbächli

L'infrastructure indispensable a représenté un défi particulier : Il fallait poser des canalisations pour l'eau et l'électricité, évacuer les eaux usées. Malgré toute cette liberté, les exigences imposées aux permis de construire pour une utilisation provisoire étaient inhabituellement rigides. Par exemple, l'emplacement des conteneurs devait être spécifié avec précision dans les demandes de permis de construire, bien que tout écart n'aurait guère eu de conséquences pertinentes du point de vue du droit de la construction.

«Du quartier pour le quartier»: la friche s'est épanouie.

Petit à petit, une zone de loisirs, une zone de jardinage urbain, une rampe de skate, une aire de jeux Robinson et le Bus Stop Bar, ouvert tous les vendredis, ont été créés. L'icône du site était un bus de transport urbain mis au rebut. Il servait de salon couvert populaire et de serre pour les herbes et les légumes.

Un bus désaffecté remplissait un double rôle : il était à la fois un lieu de rencontre populaire et une serre. Photo : Matthias Bürgin

Les murs qui bordent la zone sont devenus un lieu recherché par les graffeurs : ils ont été autorisés à être peints à la bombe en toute légalité. Ces travaux très médiatisés ont attiré l'attention internationale. Un retraité du quartier a méticuleusement photographié les œuvres d'art, ce qui lui a valu une place d'honneur dans la communauté. Le service de la jeunesse de la ville a également reconnu la valeur de l'utilisation temporaire pour la culture des jeunes. Avec les jeunes, ils ont continuellement jeté des bombes aérosols vides.

L'art de la rue à Warmbächli est devenu connu au-delà des frontières. Il fallait aussi une atmosphère chaleureuse. Photo : zVg, Association Warmbächli

Outre les activités de l'association Warmbächli, la friche était également utilisée comme lieu d'accueil pour diverses manifestations extérieures : événements culturels, courses cyclistes, festivals de jeux pour enfants, cirques et la fête de la bière de Zapf attiraient tous un public nombreux.

Continuation souhaitée

L'affectation transitoire a créé un lieu de grande qualité pour le quartier et pour la ville. L'excitant méli-mélo de bâtiments intéressants et d'espaces verts relaxants aurait en fait dû prendre fin en 2018. Toutefois, les promoteurs ont accepté de prolonger l'affectation transitoire jusqu'à ce que les machines de construction puissent être amenées - d'abord jusqu'à la fin de 2019, puis jusqu'à l'été 2020.

Caption
La friche a généré une richesse d'invention et a créé des expériences qui rappelaient parfois la lointaine taïga. Photo : zVg, Association Warmbächli
Caption
Le festival de la bière artisanale "Zapf 2018" a réuni 13 microbrasseries et a attiré plus de 2000 personnes. Photo : Simon Fässler

Les autorités trouvent également le projet extraordinairement réussi. Ils souhaiteraient même qu'elle soit poursuivie, de préférence dans le quartier. À quelques pas de là, une autre coopérative sera construite dans les prochaines années. Fin 2018, le «Vor_Park» y a été construit. Ce parc public est destiné à renforcer l'identité du quartier, avant même le passage des pelleteuses. Au nom de la ville de Berne, l'association Warmbächli conçoit, joue et coordonne le parc.

La friche Warmbächli a donc servi d'exemple. La ville a reconnu le potentiel d'un espace ouvert au profit de la population du quartier et souhaite maintenir ses qualités. En reconnaissance de ses réalisations, la ville de Berne a décerné à l'association Warmbächli le prix social bernois «freiwillig.engagiert» en 2018.

Affectations transitoires
L’utilisation temporaire de locaux et surfaces en friche a toujours existé. La notion d’affectation transitoire est cependant apparue avec le débat sur les espaces ouverts lancé dans le cadre de Mai 68, puis s’est concrétisée avec les mouve ...
Affectations transitoires
Comment peut-on occuper les friches industrielles et artisanales avec des affectations transitoires? Comment cela peut-il avoir un impact social positif? Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’affectations transitoires, ainsi que des ...
Commentaires et suggestions
Nous contacter