Zürich, Raumbörse: Espaces pour jeunes créatifs

La ville de Zurich met à disposition un grand nombre de ses propres bâtiments vacants pour une affectation transitoire. Avec le service «Raumbörse Dynamo», les services sociaux de la ville se chargent de la permanence et du programme libre : ils s'occupent des aspects pratiques et veillent à ce qu'ils aient un impact. Leur bourse d'espaces libres est une plateforme de location, qui se met à la disposition des propriétaires intéressés en tant que partenaire contractuel et coordonne les utilisations.

Les espaces ouverts libres sont un sujet majeur dans la ville de Zurich, et pas seulement depuis le mouvement des années 1980. La publication de l'exposition «Alles ist gut. Freiräume in der Stadt Zürich 1960 - 2015» recense 573 affectations transitoires individuelles ! Ces dernières années, outre les acteurs privés, différents services de la ville se sont tournés vers les affectations transitoires de manière solidaire.

Un exemple notable est la Raumbörse (bourse d'espaces), Dynamo, qui fait partie des services sociaux du département des affaires sociales. Elle remonte à l'orientation législative 2006-2010 «Jeunesse à Zurich» du Conseil communal de Zurich, qui souhaitait donner aux jeunes de 14 à 26 ans un meilleur accès aux espaces. Aucun sponsor externe n'ayant pu être trouvé, la Jugendkulturhaus de la ville (maison de la culture pour les jeunes), Dynamo, a pris en charge l'activité opérationnelle de mise à disposition d'espaces. Ce sont alors des propriétaires privés qui ont mis les premières chambres à disposition de manière temporaire. Les services sociaux de la ville ont ainsi réussi à instaurer une grande confiance. À la fin de la période législative, l'échange d'espace est devenu une opération permanente de la Jugendkulturhaus Dynamo (cf. communication de la ville en 2009).

Caption
Dans le petit immeuble ancien Dunkelhölzi à Zurich-Altstetten, 13 studios sont disponibles pour une affectation transitoire pendant dix ans.
Photo: màd Raumbörse
Caption
Un studio exemplaire dans l'ancien bâtiment Dunkelhölzi à Zurich-Altstetten.
Photo: màd Raumbörse

La Raumbörse se démarque 

En 2014, le canton de Zurich a remis deux grands bâtiments de l'ancienne Haute école des arts de Zurich (ZHdK) à la Raumbörse Dynamo pour une affectation transitoire (voir ci-dessous). Ce fut la percée : les deux administrations immobilières de la ville de Zurich ont désormais reconnu la valeur ajoutée de la Raumbörse et ont proposé leurs propres biens immobiliers pour une affectation transitoire sur le site de la Raumbörse : bâtiments scolaires, bâtiments commerciaux et administratifs, bâtiments résidentiels et même un bâtiment appartenant au conservatoire.

En 2017, la Raumbörse Dynamo a géré et assuré la conservation d'environ 190 espaces sur près de 16 000 m2. La durée d'utilisation varie de un à sept ans. Dans les salles de la Raumbörse, il y a de l'espace pour les idées sociales, créatives, culturelles ou artistiques des utilisateurs. Les jeunes de moins de 28 ans sont prioritaires lors de l'attribution des places.

La Raumbörse permet de développer des visions et des innovations dans le domaine sub-économique, dans la culture, les métiers créatifs, le co-working, l'éducation, le social et la socio-culture. Dans tous les objets, la coopération sociale est encouragée. D'un point de vue économique, la Raumbörse est autosuffisante. Les prix finaux pour les utilisateurs - selon l'objet, il s'agit de location ou d'emprunt - couvrent les frais d'acquisition, d'administration et d'entretien et se situent entre 50 et 100 francs par mètre carré et par an. Les espaces vacants sont annoncés sur le site web de la Raumbörse. La demande est trois fois supérieure à l'offre.

Trois perles : auShilquai, à Schwamendingen, et dans la blanchisserie centrale.

Certains des projets ont un fort attrait public et rayonnent dans les quartiers respectifs. Environ 300 000 personnes utilisent ou visitent les locaux chaque année. Plus de 1'000 emplois sont créés chaque année, bien que nombre d'entre eux soient des postes à temps partiel. Trois objets de la Raumbörse sont brièvement décrits ici à titre d'illustration :

Sur le Sihlquai de Zurich, près du Limmatplatz, deux bâtiments cantonaux sont disponibles pour une affectation transitoire depuis 2014 jusqu'en 2021 (project Sihlquai, voir photos ci-dessus). Le loyer, y compris les frais annexes, est de 85 CHF/m2/an. À l'époque, plus de 200 personnes intéressées avaient posé leur candidature pour cet espace. Aujourd'hui, les bâtiments abritent 22 projets individuels ainsi que les institutions suivantes : la fondation culturelle Binz 93, le Photobastei, l'organisation de la Biennale d'art Manifesta 11, et l'Impact Hub, un réseau mondial qui offre des emplois aux jeunes entreprises. Un cosmos vivant a été créé sur les quelque 6 000 m2 ; les usages attirent plusieurs centaines de visiteurs chaque jour. Au cœur du complexe se trouve le restaurant Café Auer & Co., un lieu de rencontre populaire doté d'un bel espace extérieur.

Zürich: Zwischennutzung in derSiedlung Auzelg
Caption
Les studios résidentiels Auzelg à Schwamendingen offrent moins d'espace mais plus d'idylle. Photo: màd Raumbörse

Dans la banlieue de Zurich-Schwamendingen se trouve la cité ouvrière Auzelg (projekt Wohnatelier Au). Là, en 2018, la Raumbörse a pu mettre au concours cinq maisons individuelles classées pour une affectation transitoire jusqu'en 2020, au prix de 600 francs par mois. La condition était de ne pas simplement y vivre mais également produire et créer. Les studios résidentiels sont utilisés par 30 personnes pour des usages tels que les studios d'enregistrement, l'artisanat et l'art.

 

Dans l'ancienne blanchisserie centrale de Zurich, la Raumbörse gérera et conservera environ 4 800 m2 de grands et petits espaces à partir de 2020. Photo: Archives de la ETH-Zürich /Comet Photo AG

Les locaux de petite et de grande taille de la Zentralwäscherei sur la Josefstrasse, d'une superficie totale de 6'600 m2, sont prévus pour une affectation transitoire avec une forte connexion publique (Projekt ZWZ). Tandis que 1'800 m2 serviront à l'Office des sports en tant qu'espace couvert d'entraînement et de jeu, la Raumbörse occupera environ 4'800 m2 en tant qu'espaces de projet, culturels, événementiels, de travail ou de musique, avec un attrait pour le quartier et la ville. Début 2019, la Raumbörse a déjà lancé un appel d'offres pour un espace culturel de 1'000 m2 dans la Shedhalle, les espaces plus petits étant attribués à partir de 2020. Le prix de la location est  alors de 95 CHF/m2/an.

Article de la NZZ «Ein Traum für Stadt und Private» (2015)

Commentaires et suggestions
Nous contacter