Un lieu de convivialité au cœur du village

Au cœur de Montfaucon, dans les Franches-Montagnes, une hôtelière de formation a réalisé son rêve, en transformant la ferme de ses arrière-grands-parents en restaurant bio. «Aux Couleurs du Terroir» est à la fois un lieu de dégustation, un magasin de spécialités bio ainsi qu’un espace de travail. Cette bâtisse, rénovée avec goût, s’est rapidement muée en point de rencontre pour le village et contribue ainsi à redonner vie au centre. Un coup de chance pour la commune.
Au centre de Montfaucon, Lina Dubied a fait de la ferme de ses arrière-grands-parents le nouveau point de rencontre du village. Photo: Isabel Plana, Aide suisse à la montagne

Dans les villes, la diversité des offres est grande. Qu’il s’agisse de produits bio, d’espaces «branchés» pour prendre l’apéritif ou de salles de conférence modernes, tout est disponible dans un rayon limité. À la campagne, la situation est souvent bien différente. Restaurants et magasins sont souvent contraints de mettre la clé sous la porte. L’approvisionnement devient ainsi compliqué et les centres des villages se vident. Une réalité à laquelle la commune de Montfaucon, et ses 600 âmes, n’échappe pas.

En plein cœur du centre historique de Montfaucon, une ferme abandonnée a témoigné durant longtemps, jusqu’en 2007, des conditions économiques difficiles des communes rurales périurbaines. Or, une hôtelière de formation, Lina Dubied, en décidant de redonner vie à cette bâtisse, a redonné espoir à toute la commune. Avec, tout d’abord, un magasin de produits bio et un coin café, puis, depuis 2016, avec un restaurant bio, la propriétaire des lieux a donné un coup de fouet à un développement peu dynamique.

Chiffres clés

  • Population de Montfaucon: 623 habitant·es (2018)
  • Surface du site: env. 2'100 m2
  • Coûts d’investissement: env. 1,0 million CHF
  • Qualité de desserte par les TP: desserte marginale
  • Type de commune OFS: commune rurale périurbaine

Évaluation

Situation

Commune rurale périurbaine, le village jurassien de Montfaucon est situé un peu à l’écart, au bord de la route cantonale, à mi-chemin entre La Chaux-de-Fonds et Delémont. Depuis l’une et l’autre de ces deux villes, il faut compter 30 minutes de voiture pour se rendre à Montfaucon. Un bus fait halte 13 fois par jour dans le village, principalement aux heures de pointe. À un kilomètre du centre, la gare de Pré-Petitjean est desservie à intervalles irréguliers par la ligne des chemins de fer du Jura.

Un magasin «Volg», une boulangerie et une boucherie couvrent les besoins quotidiens du village. «Aux Couleurs du Terroir» est le dernier restaurant ayant ouvert ses portes. Pour se rendre chez le médecin, à l’école ou pour faire garder ses enfants, il faut parcourir 5 kilomètres jusqu’à Saignelégier.

Commune

La commune ne dispose d’aucune stratégie de développement vers l’intérieur, ne pratique pas de politique foncière active et n’a pas soutenu le projet évalué ici outre mesure. Toutefois, dans son règlement sur les constructions et les zones, elle a fixé des conditions cadres pour la protection du site construit: la zone centre est un secteur particulièrement digne de protection. Bien que le village ne soit pas inscrit à l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS), ce secteur est assorti d’un objectif de sauvegarde A dans le règlement communal. Concrètement, cela signifie que tous les bâtiments, parties d’installations et espaces libres doivent être intégralement préservés.

Propriété

La parcelle sur laquelle se situe l’ancienne ferme était depuis longtemps propriété privée de la même famille. Lina Dubied, l’actuelle propriétaire, a vu, dans ce bien-fonds inexploité, une chance de devenir indépendante. En 2007, elle a hérité de la parcelle et de la ferme de ses arrière-grands-parents, dont elle a entrepris, toute seule, la rénovation. Après le changement de main, il a fallu attendre une dizaine d’années avant que le financement pour la transformation de la ferme en restaurant soit garanti. Les travaux se sont ensuite déroulés d’un seul tenant.

Processus

Dès le démarrage du projet, c’est la propriétaire qui en a été la force motrice. Après avoir hérité du bien-fonds, Lina Dubied en a rapidement fait un magasin de produits bio avec un coin café: «Aux Couleurs du Terroir». C’est elle aussi qui a su rendre le lieu accueillant et convivial. Quant au restaurant bio, c’était un rêve qu’elle caressait depuis longtemps. Celui-ci devint réalité avec la transformation de la ferme, que l’hôtelière assuma de façon pratiquement autonome.

Pour y parvenir, Lina Dubied a emprunté la voie habituelle, en commençant par dessiner elle-même les plans, auxquels un architecte a ensuite donné une forme professionnelle, puis a déposé une demande de permis de construire en 2015. L’emplacement de la ferme en zone centre a nécessité une évaluation par la Commission cantonale des paysages et des sites (CPS), qui a prononcé un préavis favorable. Comme il est de coutume dans le Jura pour toutes les communes de moins de 5'000 habitants, c’est le canton qui a finalement délivré le permis de construire. 

«Aux Couleurs du Terroir» propose des spécialités régionales bio, un coin café et, depuis 2016, un restaurant bio et une salle de conférence. Photo: Isabel Plana, Aide suisse à la montagne

Qualité

Afin que l’actuel restaurant puisse profiter de la substance du bâti de l’ancienne ferme, un maximum d’éléments architecturaux ont été conservés durant la transformation. La structure porteuse du toit notamment, véritable témoin historique, confère une ambiance unique au lieu. Le restaurant lui-même contribue au maintien de la culture du bâti du centre villageois, dans le sens où il y est intégré avec soin. Le jardin, exploité selon des principes biologiques, préserve la biodiversité, tandis que le magasin, le coin café, le restaurant et la toute nouvelle salle de conférence, proposée à la location, favorisent les rencontres et les échanges.

L’ambiance chaleureuse du lieu doit beaucoup à la charpente historique en bois, laquelle constitue un apport à la culture du bâti du centre du village. Photo: Isabel Plana, Aide suisse à la montagne

Acceptabilité

Tant la petite épicerie en 2007 que le restaurant bio plus tard ont été, dès leur ouverture, très bien accueillis dans le village et la région. C’est tout d’abord l’offre régionale du magasin et la possibilité de pouvoir y déguster un café qui ont séduit la population. Plus tard, le restaurant convivial et sa cuisine bio de grande qualité ont fait leurs preuves.

Durant un court laps de temps avant la rénovation, le projet a connu un coup de frein au niveau de son acceptabilité. En effet, la section jurassienne de Patrimoine Suisse a fait opposition au projet de construction durant la mise à l’enquête publique. Elle a constaté que la ferme était située dans un secteur protégé du centre et exigé que l’isolation complémentaire du toit soit posée à l’intérieur du bâtiment et non à l’extérieur comme prévu dans le permis de construire. Or, cette mesure aurait fait disparaître la charpente historique en bois sous la couche d’isolation et, ainsi, toute l’atmosphère du restaurant. Une délégation de la CPS s’est exceptionnellement déplacée à Montfaucon et a aidé Lina Dubied à convaincre Patrimoine Suisse de la valeur de la charpente. L’association a finalement retiré son opposition.

Densité

Si le projet contribue dans une moindre mesure à la densification du milieu bâti de Montfaucon, il augmente la densité fonctionnelle, améliore l’approvisionnement du village et élargit la palette des services au centre. Par ailleurs, «Aux Couleurs du Terroir» est un lieu de rencontre pour le village et contribue ainsi à sa densité sociale.

Rentabilité

À l’origine, il était prévu que les recettes du magasin de spécialités et le coin café suffisent à financer la transformation du restaurant. Malheureusement, la réalité s’avéra plus complexe.

Au bénéfice d’un solide réseau, la propriétaire s’adressa alors, dans sa recherche de fonds, à l’Aide suisse à la montagne. Cette association soutient des projets économiques en région de montagne, à condition que toutes les autres possibilités d’aide soient aussi exploitées. Elle répondit favorablement à la demande de Lina Dubied et prit en charge le montant manquant pour la transformation de la ferme en restaurant. Un critère décisif pour son accord a été l’effet dynamisant du projet sur la vie du village et sa forte intégration régionale.

La transformation soignée de la ferme en restaurant s’est réalisée en moins d’une année et a coûté un million de francs. En dépit de ses différentes offres, l’exploitation d’«Aux Couleurs du Terroir» reste pour sa propriétaire un défi financier.

Résumé

Depuis 2018, «Aux Couleurs du Terroir» est le dernier restaurant à ouvrir ses portes au centre de Montfaucon et l’un des rares lieux de rencontre pour la population. Ses différents champs d’activités, le soin particulier apporté à la rénovation et les conditions économiques difficiles dans une région de montagne jurassienne exigent un grand engagement et ne vont pas de soi. De tels projets sont une aubaine pour les communes qui les accueillent et qui ont la chance d’en tirer profit. À Montfaucon, le magasin bio contribue à l’approvisionnement de base du village, en plus d’un point de vente Volg, d’une boucherie et d’une boulangerie. Une offre plutôt bien étoffée pour une commune de 600 habitant-es.

Points forts

De l’avis d’EspaceSuisse, les points suivants sont particulièrement remarquables:

  • La transformation de la ferme a été faite avec soin et dans le respect de la substance historique du milieu bâti.
  • Tant le magasin avec son coin café que, plus tard, le restaurant bio ont eu un effet dynamisant sur la vie du centre villageois.
  • La propriétaire contribue à l’approvisionnement du village avec des produits de qualité et confère une note de couleur au centre du village.

Informations supplémentaires

  • 2017. Documents du projet, Aide suisse à la montagne

À propos l'Aide suisse à la montagne

Les commerces apportent de la vie dans les villages. C’est pourquoi l’Aide suisse à la montagne soutient les petites entreprises situées au cœur des villages. La fondation, financée exclusivement par des dons, s’est fixé pour objectif d’améliorer les bases d’existence et les conditions de vie dans les régions de montagne de notre pays.

www.aidemontagne.ch

Date de l'évaluation par EspaceSuisse: août 2020

Commentaires et suggestions
Nous contacter